2005 Duhart-Milon

2005 Duhart-Milon Pauillac

2005 Duhart-Milon
5685
    Délai de livraison:5-7 jours
  • Spécifications
Domaine: Duhart-Milon
Appellation d'Origine Contrôlée: Pauillac
Cru: 4ème Grand Cru Classé en 1855
Couleur: Rouge
Flaconnage: 75 cl
Région: Bordeaux
Millésime 2005
Note 93
Source: Wine Advocate
Auteur: Robert M. Parker, Jr.
A boire 2015-2035
Commentaire Robert Parker This property, which has benefitted enormously from tremendous investments from the Rothschild family that owns Lafite, has turned out a dense purple-colored wine in 2005. Offering broad, expansive, supple and silky tannin as well as loads of Asian plum sauce, blackcurrants, and sweet cherries, this wine is seductive, medium to full-bodied, and luscious. This successful effort from the Rothschilds should continue to drink well for at least another two decades.
Commentaire Même s'il laisse le devant de la scène à Lafite, ce château de 72 ha, appartenant depuis quarante ans aux domaines Barons de Rothschild, est une des valeurs sûres de l'appellation et se révèle chaque année beaucoup mieux qu'un petit frère du premier cru classé. La sélection parcellaire a été encore renforcée afin de tirer le meilleur du magnifique terroir de graves légères. Vêtu d'une robe d'un rubis sombre presque noir, ce 2005 développe un bouquet frais et concentré de fraise, de myrtille et de grillé. Très rond à l'attaque, le palais monte en puissance pour finir sur de solides tanins que soutient un boisé bien dosé. Un vin harmonieux et plein de sève, qui séduit sans aguicher, à attendre cinq à huit ans au moins.L'avis du Guide Hachette des Vins
Commentaire Le grand vin de Château Duhart-Milon est souvent décrit comme un modèle classique épuré de l’appellation Pauillac, il présente une "distinction réservée tout en finesse". L’appréciation du courtier Abraham Lawton, dès 1815 "…il se présente avec beaucoup de fermeté, bonne couleur et sève assez prononcée", est une illustration du caractère permanent de Château Duhart-Milon (la "sève" des premiers crus du Médoc est définie joliment comme "quelque chose de l’odeur que répand en brûlant la meilleure cire à cacheter").